Contribution des immigrants d’origine germanique

 

Les données du fichier de population BALSAC exploitées afin de caractériser la contribution des immigrants d’origine germanique au peuplement du Québec.

 

 

Dans l’édition de l’automne 2010 des Cahiers québécois de démographie on retrouve un article de Marc Tremblay – professeur à l’Université du Québec à Chicoutimi – portant sur la contribution des ancêtres d’origine germanique au Québec. Pour étudier cette contribution, le chercheur aura analysé 1500 généalogies ascendantes, soit 300 généalogies pour chacune des 5 populations régionales étudiées. Les analyses ont été réalisées avec la librairie de fonctions GENLIB développée à BALSAC.

—————————————
La contribution des immigrants d’origine germanique au peuplement des régions de Lanaudière, de la Mauricie, de la Montérégie, de Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent
Cahiers québécois de démographie | vol 39 no 2 | Automne 2010 – Bientôt disponible en ligne au www.erudit.org
 

La population du Québec est issue en grande partie de quelques milliers d’immigrants français qui se sont établis dans la vallée du Saint-Laurent au xviie siècle. Cependant, des pionniers d’autres origines ont aussi contribué au peuplement initial du territoire québécois. Un certain nombre d’entre eux étaient originaires de régions ou pays dont l’allemand était la langue principale. Les plus connus sont sans doute les mercenaires allemands qui ont fait souche au Québec durant le dernier quart du xviiie siècle. À partir de données généalogiques s’étendant sur plus de trois siècles, cette étude vise à retracer ces immigrants d’origine germanique et à mesurer leur contribution au peuplement de cinq régions du Québec (Lanaudière, Mauricie, Montérégie, Chaudière-Appalaches et Bas-Saint-Laurent). Les résultats révèlent la présence d’ancêtres germaniques dans les généalogies de toutes les régions étudiées. Ils représentent entre 0,9 % et 1,5 % de l’ensemble des immigrants identifiés et sont à l’origine d’un peu moins de 1 % des bassins génétiques régionaux mais de 2,7 % des lignées paternelles.

—————————————
The contribution of German immigrants to the peopling of Lanaudière, Mauricie, Montérégie, Chaudière-Appalaches and Bas-Saint-Laurent regions

The Québec population descends in large part from a few thousand French immigrants who settled in St. Lawrence River valley during the seventeenth century. However, settlers from other origins have also contributed to the initial peopling of Quebec. A number of them were born in regions or countries whose main language was German. The best known are probably the German mercenaries who have taken root in Quebec during the last quarter of the eighteenth century. Using genealogical data spanning over three centuries, this study aims to track these immigrants of Germanic origin and measure their contribution to the peopling of five Quebec regions (Lanaudière, Mauricie, Montérégie, Chaudière-Appalaches and Bas-Saint- Laurent). Results show that Germanic ancestors are found in the genealogies of all five regions. They represent between 0.9 % and 1.5 % of all immigrants and they explain a little less than 1 % of the regional gene pools but up to 2.7 % of paternal lineages.